Sortie du livre « S’inspirer du succès des coopératives » chez Dunod

Ce livre présente des entreprises qui visent, à travers la réussite économique, le bien-être d’un territoire, d’une région, d’un pays, d’une vallée ou d’un quartier. Ces coopératives ne sont pas des sociétés de capitaux, mais des groupements de personnes. Le pouvoir n’y est pas détenu par des actionnaires, mais par les sociétaires, selon principe démocratique « une personne, une voix ». Elles ne visent pas la rémunération d’un capital placé, mais la satisfaction des besoins et attentes de leurs membres.

Pour autant, elles se situent sur des marchés concurrentiels et doivent faire la preuve de leur équilibre économique. Comment réussissent-elles à conjuguer leur but avec cet impératif ? Finalité sociale et finalité économique sont-elles en tension ou au contraire se soutiennent-elles réciproquement ?

Couverture de s'inspirer des coopératives

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s